Forum Coronavirus

Les differents types de masques

Les différents types de masques qui seront disponibles lors du déconfinement ainsi que les sources de réapprovisionnement pour les pros.

1. Masques de protection respiratoire

  • Directive Européenne 89/686/CEE relative aux Équipements de Protection Individuelle ou EPI
  • Norme EN 149 : 2001 : cette norme évalue l’efficacité d’un masque jetable à protéger contre l’inhalation d’aérosols. On distingue 3 classes de performance
  • FFP1 : Pénétration filtre maximale 20%, Fuite totale maximale 22%;
  • FFP2 : Pénétration filtre maximale 6%, Fuite totale maximale 8 %,
  • FFP3 : Pénétration filtre maximale 1%, Fuite totale maximale 2%.

Port de masques de protection respiratoire EPI
Un masque de protection respiratoire protège celui qui le porte contre les agents transmissibles par voie « aérienne ».
Il est également indiqué dans la prévention des infections transmises par des aérosols émis lors d’ actes invasifs tels que les endoscopies bronchiques.

Les EPI font l’objet d’un règlement européen et d’une certification.

LETTRE DGA - MASQUES EPI

2. Masques chirurgicaux

  • Directive Européenne 93/42/CEE relative aux Dispositifs Médicaux ou DM
  • Norme EN 14683 : 2006 : cette norme évalue l’efficacité du matériau filtrant dans le sens de l’expiration. On distingue 4 types de masques chirurgicaux : les masques de type I, de type II, de type IR et de type IIR :
  • Type I = EFB(Efficacité de filtration bactérienne) > 95 %
  • Type II = EFB > 98 %
  • Type R = résistant aux projections

Masques chirurgicaux

  • Directive Européenne 93/42/CEE relative aux Dispositifs Médicaux ou DM
  • Norme EN 14683 : 2006 : cette norme évalue l’efficacité du matériau filtrant dans le sens de l’expiration. On distingue 4 types de masques chirurgicaux : les masques de type I, de type II, de type IR et de type IIR :
  • Type I = EFB(Efficacité de filtration bactérienne) > 95 %
  • Type II = EFB > 98 %
  • Type R = résistant aux projections

Port de masques chirurgicaux DM
Les masques chirurgicaux sont indiqués dans :

  • la prévention des contacts cutanéo-muqueux avec des liquides biologiques ;
  • la réduction de l’émission de gouttelettes vers l’entourage et l’environnement.

Le masque chirurgical protège également celui qui le porte contre les agents transmissibles par voie « gouttelettes ».

Les DM de type I peuvent être en auto-certification.

Discussion en le laboratoire Majorelle et CEPS (Comité économique des produits de santé) concernant la mise en place du 1er modèle de masque remboursé par l’assurance-maladie. Cette mesure à destination des malades graves du COVID et/ou aux personnes les plus exposées (forte morbidité), a principalement pour but de prévenir et protéger en mettant à disposition des masques chirurgicaux de qualité supérieure.